Prolongation de mandat en Guinée : Tiken Jah Fakoly déconseille Alpha Condé

A l’occasion de la sortie de son dernier album « Le monde est chaud », le reggae-man ivoirien Tiken Jah Fakoly s’est prononcé sur le débat de troisième mandat qui fait couler assez d’encres et de salives en Guinée.

Sur la volonté d’Alpha Condé de modifier la constitution pour obtenir un éventuel troisième mandat, l’artiste déclare avoir dit au président que ce n’était pas une bonne idée.« Je l’ai dit personnellement au président Alpha Condé que ce n’est pas une bonne idée, que les troisièmes mandats ne passeront pas en Afrique de l’Ouest parce que la jeunesse est réveillée, notre génération a l’impression que le pouvoir est confisqué par les anciens » a déclaré Tiken Jah Jeudi 16 mai 2019, alors qu’il était l’invité exceptionnel de plusieurs émissions sur Radio France International (RFI). Ces propos peuvent être considérés comme une réponse à la volonté du président guinéen de modifier la constitution par un référendum afin de se maintenir au pouvoir.

« Il y’a la petite porte de l’histoire et la grande »

Le troisième mandat ne passera pas en Afrique de l’Ouest parce que la jeunesse est réveillée, a insisté le reggae man dans l’émission Appels sur l’actualité de RFI, où il faisait office de Rédacteur en chef pour cette journée. En Afrique de l’Ouest, ‘’ça va être difficile pour un président de faire un troisième mandat’’ poursuit-il avant de mentionner que Alpha Condé a mal pris son intervention. « Quand je l’ai dit, il n’était pas très content… Ce serait dommage qu’il sorte par la petite porte » a-t-il rajouté.
« Si ça commence quelque part, ça va contaminer les autres. Nous n’avons rien contre quelqu’un. Mais nous voulons qu’il y ait l’alternance. Même la classe politique ne se renouvelle pas. Parce que la nouvelle génération qui est en phase avec les technologies, qui peut apporter des choses positives ne peut pas avancer », avance le chanteur.Il rappelle aussi que « tous ceux qui se sont entêtés en Afrique, tout le monde a vu comment on les a accompagnés » avant de préciser qu’il y en a qui savent rentrer par la grande porte.

« Libérez Alpha Condé », un titre mal utilisé.

Sa chanson « Libérez Alpha Condé » souvent utilisé par les partisans du RPG dans les meetings et sans son aval, il souligne l’avoir chanté pour le prisonnier politique qu’était Alpha Condé afin qu’il soit libéré mais jamais pour Alpha Condé. Il regrette d’ailleurs son utilisation hors contexte sans son autorisation mais aussi son impossibilité de ne pas pouvoir interdire aux militants du RPG Arc en Ciel de jouer sa musique « parce que cette musique c’était pour la libération d’Alpha Condé. Je n’ai jamais chanté pour Alpha Condé mais plutôt pour le prisonnier politique ».

Elizabeth Guilavogui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 11 =